Administration

Changement d’un nom de lieu : chercher le consensus

La Commission nationale de toponymie a rappelé, en fin de semaine dernière, que les changements de nom des lieux, s’ils relèvent du libre choix des communes (notamment), doivent répondre à un certain nombre de règles et notamment être « consensuels ».

L’éclatement de la guerre en Ukraine a très vite, en France comme ailleurs, motivé des élus pour modifier des noms de lieux (toponymes), en signe de protestation contre les agissements de la Russie ou de solidarité envers l’Ukraine. Dès les premiers jours de la guerre, par exemple, des communes ont « ukrainisé »  des toponymes, en reprenant l’orthographe ukrainienne à la place de l’ancienne orthographe russe (pont de Kiiv au lieu de pont de Kiev, rue Kharkhiv au lieu de rue Kharkhov).

Dans d’autres pays, de telles modifications de toponymes ont été décidées à des fins très ouvertement politiques : ainsi en Lettonie, la ville de Riga a rebaptisé la rue où se trouve l’ambassade de Russie « rue de l’Indépendance-ukrainienne ».

Au sommaire :

  • Une pratique usuelle ;
  • Respecter les règles.

Lire la suite sur Maire Info

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier

CIDEFE