LE FIL DES ÉLU·E·S

Actualité du jour

Les petites villes s’alarment de la « dégradation » de leur santé financière

par | 4.06.24 | Actualité, Finances

Plus de la moitié des communes de 2.500 à 25.000 habitants tablent sur une diminution de leur épargne nette en 2024, selon une enquête de l’Association des petites villes de France (APVF). Les budgets locaux connaissent un « risque de fragilisation », s’inquiète l’association. Le bouclage des budgets 2024 des petites villes aurait été « un exercice sous haute tension ».

L’association présidée par Christophe Bouillon, maire de Barentin, a interrogé en avril et mai les maires et directeurs généraux des services de 220 petites villes sur « leur situation financière à l’issue de l’exercice 2023 et les perspectives 2024 ». Selon les résultats de l’enquête, publiés le 30 mai, les « principaux indicateurs de la santé financière des petites villes » enregistrent « une dégradation assez marquée ». En particulier, près de 54% d’entre elles estiment que leur épargne nette – c’est-à-dire l’épargne disponible pour financer l’investissement – diminuera cette année, un tiers des communes indiquant qu’elle sera stable. Les petites villes qui devraient voir leur épargne nette progresser, seraient très minoritaires (seulement 12%).

Interrogées sur la perception qu’elles ont de leur situation financière, les petites villes estiment à 47% que celle-ci est stable, tandis que 5% font état d’une situation qui s’améliore. Mais 40% répondent que leur santé financière se dégrade. Enfin, 7% la voient même comme « très inquiétante »…

Au sommaire :

  • Economies ;
  • « Grenelle des recettes » des collectivités.

Lire la suite sur Localtis

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous !

Pour recevoir quotidiennement par mail « Le fil des élu·e·s, la lettre d’information du CIDEFE sur l’actualité des élu·e·s et des collectivités ainsi que l’actualité de nos formations.

*en appuyant sur « je m’abonne », vous acceptez que vos données soient traitées par le CIDEFE dans le cadre du Fil des élu·e·s et de la formation.

Organisme agréé par arrêté ministériel du 1er juillet 1994 pour la formation des élu·e·s – Association loi 1901 déclarée à la préfecture de police le 10 octobre 1980 sous le n°80/1796
Siret : 844 317 792 00019 – Numéro de DA : 11 75 63676 75

« Cap Voltaire » – 20, rue Voltaire – 93100 Montreuil

La certification qualité a été délivrée au titre
de la catégorie d’action suivante :
ACTIONS DE FORMATION

Share This
Aller au contenu principal