Eléctions

Téléprocédure Maprocuration : une phase 2 qui va nettement faciliter la vie des services dans les communes

Le 3 janvier prochain marquera la deuxième phase de la mise en œuvre de la téléprocédure permettant aux électeurs de demander une procuration aux élections de façon partiellement dématérialisée. Le dispositif, lancé au printemps dernier, a connu un grand succès, et cette deuxième phase devrait faciliter encore un peu plus la vie dans les services des communes.

Pour un lancement, c’est un indéniable succès : le ministère de l’Intérieur indique que pour le premier scrutin en amont duquel il était possible d’obtenir une procuration par voie dématérialisée – les départementales et régionales de juin dernier –, le dispositif a séduit 42 % des électeurs qui ont donné procuration : sur 700 000 procurations établies entre janvier et juin, 300 000 l’ont été par le biais du nouveau téléservice Maprocuration. Avec un taux de satisfaction extrêmement élevé, puisque le service recueille une note de 9,4 sur 10…

Au sommaire :

  • La phase 1 ;
  • Contrôles automatisés ;
  • Enfin la déterritorialisation des procurations ;
  • Nombre de procurations et numéro national d’électeur.

Cet article a 2 commentaires

  1. Doit-on se réjouir de ce genre d’info ? Personnellement, non !
    Retraitée de la Fonction Publique Territoriale je sais pertinemment que tous ces nouveaux dispositifs ne servent en rien la proximité avec l’usager, par contre ils servent à masquer le manque de personnel et / ou à conforté les collectivités à faire des économies en ne remplaçant pas les personnels en partance.
    De plus, tout « dématérialisé » n’a rien à voir avec un semblant « d’écologie », de faciliter la vie de chacun.e.
    Moi qui vis dans la ruralité, où internet n’est pas la panacée, et où l’éloignement, l’isolement peut-être dramatique, je suis contre le « tout numérique », le manque de contact, la disparition des Services Publics.

  2. Ce une fois de plus l’éloignement du service public pour les personnes âgées ou handicapées qui sont nombreuses à établir des procurations. Concernant les quartiers populaires, les zones rurales… ce ne sera pas une avancée !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
amet, tristique libero commodo facilisis quis
×
×

Panier

CIDEFE