Industrie

Relance : l’AdCF plaide pour un meilleur soutien aux projets industriels des collectivités

La signature des protocoles d’engagement des contrats de relance et de transition écologique (CRTE) devrait être bouclée d’ici fin juin. Les contrats seront quant à eux signés dans un deuxième temps, d’ici la fin de l’année. C’est ce qu’a indiqué l’AdCF dans un webinaire diffusé le 23 juin 2021 sur « les CRTE et le développement économique ». Parmi les freins repérés, surtout dans les intercommunalités les plus petites : le manque de moyens financiers, d’ingénierie et de ressources humaines. L’AdCF souhaite aussi que le plan de relance soutienne davantage de projets industriels portés par des collectivités.

839 contrats de relance et de transition écologique (CRTE) devraient être élaborés d’ici la fin de l’année, 80% à l’échelle intercommunale, 20% à l’échelle de plusieurs intercommunalités (la plupart du temps au niveau des PETR). C’est le bilan que dresse l’AdCF. « Le travail se fait en deux temps, avec un protocole d’engagement ou une convention d’initialisation signés au 30 juin et un CRTE signé en général à l’automne, voire d’ici la fin de l’année », a expliqué Floriane Boulay, déléguée générale adjointe de l’Assemblée des communautés de France, lors d’un webinaire organisé par l’association le 23 juin 2021 sur « les CRTE et le volet développement économique ». Certains préfets, minoritaires, restent arc-boutés sur une signature des contrats au 30 juin, mais « quand ils sont signés à l’échelle de plusieurs intercommunalités, cela demande plus de temps », a-t-elle relevé. D’après un sondage effectué par l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT) auprès des préfectures, une cinquantaine de contrats et 160 protocoles d’engagement seront signés au 30 juin, 160 seront signés d’ici la fin de l’été, le reste s’étalant durant l’automne, ou la fin de l’année. Quoi qu’il en soit, la rédaction des grandes orientations de ces CRTE est terminée (voir également encadré ci-dessous). « Cette phase est derrière nous, a insisté Floriane Boulay, il reste la priorisation des projets, ce qui commence maintenant, c’est la concertation avec les acteurs locaux. »…

Au sommaire :

  • Un peu plus de 10.000 collectivités soutenues ;
  • Mieux soutenir les projets industriels portés par des collectivités.

Lire la suite sur Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
dapibus dolor. adipiscing elit. ut risus. et, mi, id mattis libero.
×
×

Panier

CIDEFE