JeunesseQuartiers populaires

[Point de vue] Expériences du confinement de jeunes de quartiers populaires franciliens

Comment les jeunes des quartiers populaires ont-ils fait l’expérience du confinement ? Une enquête collective conduite dans différentes communes d’Île-de-France met en lumière les ressources qu’ils ont mobilisées pour faire face à la crise sanitaire.

La jeunesse des quartiers populaires recouvre une réalité diverse, en termes notamment d’âge, de genre, d’origine et de religion (Kakpo 2006 ; Marlière 2011 ; Truong 2015). Elle n’en partage pas moins une expérience commune des inégalités, que la crise sanitaire contribue à mettre de nouveau en lumière. Nous nous intéresserons ici à l’expérience du « premier » confinement (mars à mai 2020) des jeunes habitant ces quartiers, objets de nombreux commentaires médiatiques mais dont la parole a été peu entendue. L’objectif de cet article, qui s’appuie sur vingt-huit entretiens menés dans différentes communes franciliennes avec des jeunes âgés de 18 à 25 ans, issus des classes populaires, est de montrer dans quelle mesure ces derniers se sont trouvés, dans des configurations diverses, parmi les premières victimes de la pandémie, et comment, pour y faire face, elles et ils ont mobilisé un ensemble de ressources. Recourir à cette notion de « ressources » nous permettra de « penser des moments, des relations, des actions, des interactions qui produisent ou engendrent des aides, des appuis (ainsi analysables en termes de ressources) qui n’existent pas en dehors des circonstances qui les fabriquent » (Faure et Thin 2019, p. 21) et de comprendre ce qui a permis à ces jeunes de « tenir debout » et de « s’en sortir malgré tout » (ibid.)…

Au sommaire :

  • Des jeunes en première ligne
  • La famille, la religion, la solidarité : des ressources pour faire face
  • Et après ?

Lire la suite sur Métropolitiques

Laisser un commentaire

Fermer le menu
id, felis fringilla Praesent risus quis, elit.
×
×

Panier

CIDEFE