Pauvreté

Le Conseil économique social et environnemental a adopté son avis « Éradiquer la grande pauvreté à l’horizon 2030 »

Dans un avis adopté le 26 juin 2019 par 147 voix pour, 0 voix contre, 15 , le Cese (Conseil économique, social et environnemental) avance 25 recommandations pour « Eradiquer la grande pauvreté à l’horizon 2030 ».

  •  instaurer un revenu minimum social garanti
  • simplifier et automatiser le versement des prestations par la mise en place du «dossier social unique »
  • garantir une continuité des minima sociaux dans l’attente du versement de la pension de retraite
  • éviter le non-recours dès la conception des dispositifs
  • adapter les loyers aux ressources des plus pauvres et attribuer les logements sociaux aux personnes les plus en difficulté sociale en généralisant la cotation
  • inclure le Service public de la performance énergétique de l’habitat (SPPEH) dans la lutte contre la grande pauvreté
  • lutter contre le refus de soin
  • généraliser le tiers payant
  • créer une carte AME (aide médicale de l’État) sur le modèle de la carte Vitale
  • relancer les projets éducatifs de territoire
    (PEDT) afin de promouvoir l’accompagnement scolaire et périscolaire
  • renforcer la formation des enseignantes et enseignants et l’essaimage des bonnes pratiques
  • faciliter l’accès aux loisirs
  • renforcer l’accompagnement en mettant en place les référents de parcours et en initiant le « dossier social unique»
  • territoires zéro chômeur de longue durée : changer d’échelle
  • renforcer la formation des salariés et salariées en insertion, faciliter leur parcours et leur donner du temps
  • faciliter l’intégration des demandeurs et demandeuses d’asile par l’apprentissage de la langue, l’apprentissage et l’emploi
  • adopter une loi de programmation dès 2020
  • reconnaître l’expertise et investir dans la formation des travailleuses sociales et travailleurs sociaux
  • renforcer la responsabilité d’organisateur et de coordonnateur du département
  • renforcer l’interministérialité du pilotage de la loi de programmation
  • donner aux CAF et aux MSA les moyens de leurs missions
  • soutenir les dons des citoyennes et citoyens
  • mettre en place le compte engagement citoyen
  • pérenniser le régime fiscal des dons des entreprises
  • co-construire réellement les politiques de lutte contre la grande pauvreté avec les personnes concernées

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
venenatis, elit. felis facilisis sit elit. ipsum
×
×

Panier

CIDEFE