ANECRMaires

Congrès de l’AMF : déclaration de l’ANECR

À l’issue du Congrès de l’Association des Maires de France, l’ANECR a publié la déclaration suivante :

Le congrès de l’AMF qui vient de se tenir à vu un changement de Président avec David Lisnard, maire de Cannes. Deux maires communistes, Jacqueline Belhomme, maire de Malakoff et Gilles Leproust, maire d’Allonnes sont membres du bureau. 5 autres maires de notre sensibilité, Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, Jean Pierre Bosino, maire de Montataire, Edith Pugnet, maire de Cabestany, Serge Lépine, maire de Camplong-d’Aude, Brigitte Passebosc, maire de Saint Étienne au Mont sont au comité directeur.

Ce congrès et cette élection ont été marqués par une volonté des macronistes de remettre en cause l’indépendance de l’AMF. Face à la liste Lisnard-Laignel, qui représentait la pluralité des partis républicains avec une parité droite-gauche et la présence de 11 maires communistes, une liste Macron-compatible a été présente. La campagne menée par les élus communistes aux côtés des autres forces politiques a mis en échec cette stratégie.

Jeudi, à l’occasion de la séance de clôture, le Président de la République a été dans une posture de futur candidat à l’élection présidentielle. En effet, il a affirmé que son bilan en direction des communes étaient « positif » et que ce qu’il a dit il l’a fait…

Oui, comme l’on rappelé les maires présents durant les 3 jours du congrès, il a beaucoup fait… contre les collectivités, en continuant à dégrader l’autonomie financière des communes, en multipliant les appels à projets souvent inaccessibles à nombre d’entre-elles, en méprisant l’utilité des communes et de leurs élus. De manière générale, il a accentué la casse des services publics, aggravant ainsi dans tous les territoires, aussi bien ruraux, urbains ou ultra-marins, les inégalités territoriales.

Dans cette période de pandémie où le pays a tenu grâce à un engagement sans faille des communes, des élus, des personnels territoriaux, la prise en compte des demandes, des attentes des élus ont été balayées d’un revers de main.

Demain pour relever les défis climatiques, environnementaux et sociaux, les collectivités, et singulièrement les communes, auront tout leur rôle à jouer, faut-il encore leur en donner les moyens et leur accorder la confiance qu’elles méritent.

Les élus communistes et républicains vont continuer à œuvrer dans une AMF indépendante, exigeante et riche de sa diversité au service des communes et des habitants.

Télécharger le communiqué

Cet article a 1 commentaire

  1. C’est parfait! Merci à Jacqueline et Gilles, ainsi qu’à tous les autres copains siégeant au comité directeur de porter « haut » notre sens de l’engagement et du service public en faveur de nos concitoyens et de l’intérêt général des populations les plus fragiles, notamment.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Lorem diam Praesent elit. ut tempus mattis Donec vel, neque. commodo ipsum
×
×

Panier

CIDEFE