Santé

« Collectivités à l’épreuve des déserts médicaux » : des initiatives nombreuses, mais des moyens limités

Signé Philippe Mouiller et Patricia Schillinger, le rapport de la délégation sénatoriale aux collectivités intitulé « Les collectivités à l’épreuve des déserts médicaux : l’innovation territoriale en action » constate que le cadre juridique d’intervention des collectivités ne leur laisse que des moyens d’action limités. Les bonnes pratiques se multiplient, mais il s’agit d’aller plus loin. Douze propositions sont formulées, à la fois à destination de l’État et des collectivités elles-mêmes. Pour les rapporteurs, il faut raisonner avant tout en termes de « bassins de vie » et éviter la concurrence entre collectivités. Et relancer le débat sur la liberté d’installation des médecins…

La délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation, présidée par Françoise Gatel, sénatrice (Union centriste) d’Ille-et-Vilaine, a remis son rapport d’information intitulé « Les collectivités à l’épreuve des déserts médicaux : l’innovation territoriale en action ». Très attendu alors que la question des déserts médicaux est en train de s’inviter dans la campagne des présidentielles (voir notre article du 24 septembre 2021), le rapport, plutôt bref, a été rédigé par Philippe Mouiller, sénateur (LR) des Deux-Sèvres, et Patricia Schillinger, sénatrice (RDPI) du Haut-Rhin….

Au sommaire :

  • « Les difficultés de l’État à assumer sa responsabilité en matière de santé » ;
  • Des bonnes pratiques sur les territoires, malgré des compétences limitées ;
  • Cinq recommandations pour l’État… et le débat sur l’installation des médecins ;
  • Des recommandations pragmatiques pour les collectivités ;
  • Hommage aux élus locaux.

Lire la suite sur Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
diam nec Sed eget Praesent venenatis Lorem id vulputate, luctus ut felis
×
×

Panier

CIDEFE