LE FIL DES ÉLU·E·S

Actualité du jour

Protection de l’enfance : l’hypothèse d’une recentralisation de nouveau sur la table

par | 5.06.24 | Actualité, Enfance/Petite enfance

Dans son rapport sur la décentralisation, le député Éric Woerth recommande à l’exécutif de considérer le scénario d’une recentralisation de la protection de l’enfance, essentiellement au nom du principe d’égalité. Une proposition à laquelle a vivement réagi Départements de France, pointant « les défaillances de l’État » en matière de justice, santé et éducation. Récemment auditionnée par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur « les manquements des politiques de protection de l’enfance », Anne Devreese, présidente du Conseil national de la protection de l’enfance, appelle à refuser le renvoi des responsabilités et à « défendre la responsabilité conjointe » de l’État et des départements sur cette politique. La recentralisation est selon elle une question « stimulante mais théorique » à ce stade, tant l’État a perdu de ses capacités organisationnelles dans ce champ. Le directeur général de la cohésion sociale en convient, mais indique que l’État a initié un travail de « réarmement » sur la protection de l’enfance.  

« La situation particulière de la protection de l’enfance conduit à examiner un scénario de recentralisation de cette politique. » Dans son rapport sur la décentralisation qu’il a remis le 30 mai au président de la République, Éric Woerth relance une idée déjà évoquée par l’ancienne secrétaire d’État à l’Enfance, Charlotte Caubel, en octobre dernier…

Lire la suite sur Localtis

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous !

Pour recevoir quotidiennement par mail « Le fil des élu·e·s, la lettre d’information du CIDEFE sur l’actualité des élu·e·s et des collectivités ainsi que l’actualité de nos formations.

*en appuyant sur « je m’abonne », vous acceptez que vos données soient traitées par le CIDEFE dans le cadre du Fil des élu·e·s et de la formation.

Organisme agréé par arrêté ministériel du 1er juillet 1994 pour la formation des élu·e·s – Association loi 1901 déclarée à la préfecture de police le 10 octobre 1980 sous le n°80/1796
Siret : 844 317 792 00019 – Numéro de DA : 11 75 63676 75

« Cap Voltaire » – 20, rue Voltaire – 93100 Montreuil

La certification qualité a été délivrée au titre
de la catégorie d’action suivante :
ACTIONS DE FORMATION

Share This
Aller au contenu principal