LE FIL DES ÉLU·E·S

Actualité du jour

Baromètre « Les Français et l’eau » 2023 : les craintes de pénurie à l’avenir atteignent un nouveau record

par | 20.12.23 | Actualité, Eau/Assainissement

L’édition 2023 du baromètre « Les Français et l’eau » réalisé par Kantar pour le Centre d’information sur l’eau (Cieau) traduit le pessimisme des consommateurs vis-à-vis de la quantité d’eau disponible dans les prochaines années, du fait du dérèglement climatique. Les personnes qui ont répondu à l’enquête se montrent en outre moins enclines à soutenir les efforts de sobriété mais comptent sur les solutions technologiques ou sur l’évolution de la réglementation pour faire face aux risques de pénurie. Elles anticipent en outre une augmentation du prix du service de l’eau, qu’elles jugent déjà « plutôt cher ».

Depuis le lancement du baromètre annuel Kantar / Centre d’information sur l’eau (Cieau) sur « Les Française et l’eau », en 1996, jamais la crainte de manquer d’eau dans sa région ne s’était manifestée de manière aussi aiguë que dans l’édition 2023* de cette enquête d’opinion, dont les résultats ont été présentés ce 12 décembre. Alors que moins d’un tiers des consommateurs redoutait une pénurie en 1996, ce sont maintenant 71% des Français qui expriment cette crainte contre 69% en 2022 et 64% en 2021. La grande majorité estime que la ressource en eau est limitée au niveau mondial (81%) mais aussi en France (78%) et dans sa commune (65%). La faute au dérèglement climatique, pour 92% des personnes interrogées.

Les conséquences du changement climatique sont clairement identifiées par la majorité des personnes interrogées dans leur quotidien, qu’il s’agisse de l’accélération des sécheresses (58% contre 49% en 2022), de la baisse des cours d’eau (52% contre 42% en 2022), de l’augmentation des températures, même en hiver (51%) ou de la conviction qu’il y a de plus en plus de restrictions de l’usage de l’eau (31% contre 22% en 2022). Seule une petite minorité (11%) dit n’identifier aucun effet du dérèglement climatique contre 27% en 2022…

 

Au sommaire :

  • Préoccupations croissantes sur la qualité de l’eau ;
  • La sobriété moins tendance ;
  • Le spectre de la hausse des prix.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous !

Pour recevoir quotidiennement par mail « Le fil des élu·e·s, la lettre d’information du CIDEFE sur l’actualité des élu·e·s et des collectivités ainsi que l’actualité de nos formations.

*en appuyant sur « je m’abonne », vous acceptez que vos données soient traitées par le CIDEFE dans le cadre du Fil des élu·e·s et de la formation.

Organisme agréé par arrêté ministériel du 1er juillet 1994 pour la formation des élu·e·s – Association loi 1901 déclarée à la préfecture de police le 10 octobre 1980 sous le n°80/1796
Siret : 844 317 792 00019 – Numéro de DA : 11 75 63676 75

« Cap Voltaire » – 20, rue Voltaire – 93100 Montreuil

La certification qualité a été délivrée au titre
de la catégorie d’action suivante :
ACTIONS DE FORMATION

Share This
Aller au contenu principal