LE FIL DES ÉLU·E·S

Actualité du jour

Un recours très répandu aux classes à niveaux multiples dans les écoles

par | 28.09.23 | Actualité, École

En France, neuf écoles sur dix ont au moins une classe regroupant des élèves de différents niveaux d’enseignement. Ces classes à niveaux multiples représentent 44,1 % des classes et 44,9 % des élèves y sont scolarisés, soit près de 3 millions. Les écoles rurales, primaires ou de petite taille ont plus souvent des classes à niveaux multiples. Sous l’effet du dédoublement des classes, la part de classes à niveaux multiples a chuté en éducation prioritaire. Les classes à niveaux multiples sont principalement composées de deux niveaux d’enseignement qui se suivent. Les élèves les plus âgés de leur classe d’âge, notamment en préélémentaire, sont plus souvent affectés dans des classes à niveaux multiples avec des élèves de niveaux d’enseignement plus élevés. En élémentaire, l’affectation en classe à niveaux multiples est plus fréquente chez les enfants qui présentent le moins de difficultés scolaires.

Dans le premier degré, une classe désigne un regroupement d’élèves. Elle est dite « simple » quand tous les élèves suivent le même niveau d’enseignement : l’un des niveaux du préélémentaire – très petite et petite sections (PS), moyenne section (MS) et grande section (GS) – ou l’un des niveaux de l’élémentaire (CP, CE1, CE2, CM1, CM2). Les classes à niveaux multiples », ou « classes multiniveaux », se caractérisent quant à elles par le regroupement dans une même classe d’élèves de plusieurs niveaux d’enseignement, dont le nombre peut atteindre huit, soit l’ensemble des niveaux du premier degré. Dans les « classes doubles », le nombre de niveaux enseignés se limite à deux. Enfin, les écoles à « classe unique » regroupent l’ensemble de leurs élèves dans une seule classe. À la rentrée 2021, plus d’une école sur trois dispose  uniquement de classes à niveaux multiples et 90,0 % des 48 536 écoles en comptent au moins une. Sur l’ensemble du premier degré, 44,1 % des classes sont à niveaux multiples et 44,9 % des élèves y sont scolarisés, soit près de 3 millions…

 

Au sommaire :

  • Les écoles primaires, rurales ou de petite taille, ont souvent uniquement des classes à niveaux multiples ;
  • Les écoles à classe unique sont en constante diminution depuis les années 1970
  • Avec le dédoublement des classes de grande section, CP et CE1, le nombre de classes à niveaux multiples diminue en éducation prioritaire ;
  • La plupart des classes à niveaux multiples regroupent deux niveaux d’enseignement qui se suivent ;
  • Les classes à niveaux multiples permettent aussi d’équilibrer les effectifs des classes ;
  • En préélémentaire, les élèves les plus âgés sont plus souvent affectés dans le niveau inférieur des classes doubles ;
  • En CE1, les élèves fragiles ou en difficultés sont moins souvent affectés dans des classes doubles.

Télécharger la note

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous !

Pour recevoir quotidiennement par mail « Le fil des élu·e·s, la lettre d’information du CIDEFE sur l’actualité des élu·e·s et des collectivités ainsi que l’actualité de nos formations.

*en appuyant sur « je m’abonne », vous acceptez que vos données soient traitées par le CIDEFE dans le cadre du Fil des élu·e·s et de la formation.

Organisme agréé par arrêté ministériel du 1er juillet 1994 pour la formation des élu·e·s – Association loi 1901 déclarée à la préfecture de police le 10 octobre 1980 sous le n°80/1796
Siret : 844 317 792 00019 – Numéro de DA : 11 75 63676 75

« Cap Voltaire » – 20, rue Voltaire – 93100 Montreuil

La certification qualité a été délivrée au titre
de la catégorie d’action suivante :
ACTIONS DE FORMATION

Share This
Aller au contenu principal