LE FIL DES ÉLU·E·S

Actualité du jour

[Question écrite] « Rôle et place des missions locales dans le projet « France Travail » », par Marie-Claude Varaillas

par | 25.04.23 | Actualité, Missions locales, Parlement

Mme Marie-Claude Varaillas attire l’attention de M. le ministre du travail, du plein emploi et de l’insertion sur le rôle et la place des missions locales dans le projet « France Travail » porté par le Gouvernement.

Les missions locales exercent une mission de service public de proximité en accompagnant tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans dans leur parcours d’accès à l’emploi, à la formation et à l’autonomie sociale (santé, logement, mobilité etc). Ces structures contribuent également à l’élaboration et à la mise en oeuvre d’une politique locale concertée d’insertion professionnelle et sociale des jeunes, en mobilisant des partenaires publics et privés dont les entreprises.

Le projet « France travail » qui prévoit de les renommer « France travail Jeunes » fait craindre une nouvelle étape dans la mise en concurrence des acteurs du service public de l’emploi, engagée dès 2022 avec le contrat d’engagement jeunes porté par Pôle emploi. Les missions locales sont pourtant un maillon essentiel des territoires qui doivent être renforcées et complémentaires à « France travail », au risque de perdre une proximité et une prise en charge globale des jeunes. En 2022, près de 60 % des publics suivis par les missions locales de Dordogne ne sont pas inscrits à Pôle emploi. Le projet d’algorithme d’orientation contenu dans le projet « France travail » ne permettra plus aux jeunes de choisir librement leurs accompagnateurs. Cette dématérialisation forcée du premier contact risque favoriser l’exclusion des publics les plus éloignés du service public.

Afin de créer une véritable coopération, il convient donc de définir clairement le réseau des missions locales comme l’animateur des questions de jeunesse dans « France travail » en mettant à profit leur expertise et savoir-faire acquis depuis 40 ans d’accompagnement.

Enfin, la gouvernance des missions locales est plurielle : service de l’État, collectivités territoriales, associations, entreprises, organismes de formation, chambres consulaires…Ce travail collaboratif permet de porter des actions au plus près des spécificités locales et des besoins des jeunes.

Aussi, elle lui demande comment il compte préserver les missions locales dans leur rôle de premier service public territorialisé de l’insertion des jeunes.

Source : Groupe CRCE

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous !

Pour recevoir quotidiennement par mail « Le fil des élu·e·s, la lettre d’information du CIDEFE sur l’actualité des élu·e·s et des collectivités ainsi que l’actualité de nos formations.

*en appuyant sur « je m’abonne », vous acceptez que vos données soient traitées par le CIDEFE dans le cadre du Fil des élu·e·s et de la formation.

Organisme agréé par arrêté ministériel du 1er juillet 1994 pour la formation des élu·e·s – Association loi 1901 déclarée à la préfecture de police le 10 octobre 1980 sous le n°80/1796
Siret : 844 317 792 00019 – Numéro de DA : 11 75 63676 75

« Cap Voltaire » – 20, rue Voltaire – 93100 Montreuil

La certification qualité a été délivrée au titre
de la catégorie d’action suivante :
ACTIONS DE FORMATION

Share This
Aller au contenu principal