LE FIL DES ÉLU·E·S

Actualité du jour

Un rapport des inspections générales prône des mesures anti-sécheresse plus radicales que celles du gouvernement

par | 17.04.23 | Actualité, Climat

Malgré les pluies de mars et avril, le niveau des nappes phréatiques est très préoccupant. Le gouvernement a choisi ce moment pour publier un rapport fort intéressant sur la gestion de la sécheresse… dont il n’a tenu que peu tenu compte dans son Plan eau. 

Le Bureau de recherches géologiques et minières vient de publier sa dernière carte sur la situation des nappes phréatiques, au 1er avril. Et la situation n’est guère réjouissante : les pluies relativement abondantes du mois de mars « ont eu peu d’impact sur le niveau des nappes », qui étaient particulièrement bas en fin d’hiver.

Pourtant, note le BRGM, le cumul de précipitations en mars « a été excédentaire sur une grande partie du territoire ». Mais pas assez pour recharger suffisamment les nappes phréatiques : « Les pluies ont d’abord permis d’humidifier les sols secs puis ont permis à la végétation de sortir de sa dormance avant de réussir à s’infiltrer en profondeur. »  Résultat : au 1er avril, 75 % des nappes sont « sous les normales mensuelles ». Si la situation est à peu près normale en Bretagne, dans le sud-ouest et le Rhône, les niveaux sont « modérément bas, bas ou très bas »  sur le reste du territoire. Conclusion du BRGM : sauf « événements pluviométriques exceptionnels », la vidange des nappes va se poursuivre dans les mois qui viennent, et  « de nombreux secteurs présentent un risque avéré de sécheresse durant la période estivale »…

Au sommaire :

  • Améliorer l’anticipation ;
  • « Manque de moyens ».

Lire la suite sur Maire Info

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous !

Pour recevoir quotidiennement par mail « Le fil des élu·e·s, la lettre d’information du CIDEFE sur l’actualité des élu·e·s et des collectivités ainsi que l’actualité de nos formations.

*en appuyant sur « je m’abonne », vous acceptez que vos données soient traitées par le CIDEFE dans le cadre du Fil des élu·e·s et de la formation.

Organisme agréé par arrêté ministériel du 1er juillet 1994 pour la formation des élu·e·s – Association loi 1901 déclarée à la préfecture de police le 10 octobre 1980 sous le n°80/1796
Siret : 844 317 792 00019 – Numéro de DA : 11 75 63676 75

« Cap Voltaire » – 20, rue Voltaire – 93100 Montreuil

La certification qualité a été délivrée au titre
de la catégorie d’action suivante :
ACTIONS DE FORMATION

Share This
Aller au contenu principal