LE FIL DES ÉLU·E·S

Actualité du jour

[Question écrite] La situation des enfants sans-abris est indigne de la République

par | 17.01.23 | Actualité, Parlement

Mme Marie-Claude Varaillas attire l’attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé de la ville et du logement sur la saturation des places d’hébergement dans les villes et l’augmentation du nombre d’enfants à la rue.

Aujourd’hui en France, sixième puissance économique mondiale et pays signataire de la convention internationale des droits de l’enfant, 50 000 enfants vivent sans domicile fixe. Parmi eux, selon la fondation Abbé Pierre et la fédération des acteurs de la solidarité, plus de 1 000 dorment dehors chaque nuit et vont à l’école chaque matin. Les temps scolaires sont alors leur dernier lieu de protection, qui les préservent de la violence de la société et leur font échapper pour quelques heures à leur terrible quotidien.

Ces enfants et leurs familles se retrouvent en situation de grande vulnérabilité du fait du manque de solution d’hébergement. Les associations d’aide à l’hébergement constatent qu’ils sont pour beaucoup issus de familles monoparentales, souvent migrantes, exclues de tout dispositif d’aide au logement ou d’hébergement d’urgence. Il s’agit d’une atteinte à l’ensemble des droits fondamentaux de l’enfant puisque sans domicile, ils n’ont pas accès à l’éducation, à la santé, tout simplement à la dignité. Ces situations aux conséquences dramatiques et traumatisantes sont indignes de la République.

Face à ces constats le 15 novembre 2022, 43 élus de grandes villes ont alerté la Première ministre sur la saturation des places d’hébergement dans les villes et l’augmentation du nombre d’enfants à la rue.

Le sans-abrisme est la pointe aiguë de problèmes plus larges, que sont le mal logement et la pauvreté, qui concernent respectivement 4 et 9 millions de personnes dans notre pays. La crise actuelle rappelle la nécessité de trouver des solutions pérennes en matière de logement, droit à valeur constitutionnelle.

C’est pourquoi elle lui demande quelles mesures le Gouvernement entend mettre en œuvre pour renforcer les politiques de logement d’urgence et répondre à l’objectif affiché par le Président de la République en 2017 de résoudre totalement le sans-abrisme.

Source : Groupe CRCE, Sénat

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous !

Pour recevoir quotidiennement par mail « Le fil des élu·e·s, la lettre d’information du CIDEFE sur l’actualité des élu·e·s et des collectivités ainsi que l’actualité de nos formations.

*en appuyant sur « je m’abonne », vous acceptez que vos données soient traitées par le CIDEFE dans le cadre du Fil des élu·e·s et de la formation.

Organisme agréé par arrêté ministériel du 1er juillet 1994 pour la formation des élu·e·s – Association loi 1901 déclarée à la préfecture de police le 10 octobre 1980 sous le n°80/1796
Siret : 844 317 792 00019 – Numéro de DA : 11 75 63676 75

« Cap Voltaire » – 20, rue Voltaire – 93100 Montreuil

La certification qualité a été délivrée au titre
de la catégorie d’action suivante :
ACTIONS DE FORMATION

Share This
Aller au contenu principal