Transport

Vélo : une tribune d’associations pour « mettre la France en selle » lors des futurs déconfinements

Juste avant l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron sur l’assouplissement du confinement, le Club des villes et territoires cyclables, Vélo & Territoires et 15 autres associations sont montés au créneau en publiant ce 24 novembre une tribune commune présentant des « pistes d’action » pour le développement du vélo lors des prochains déconfinements.

Dans une tribune commune publiée ce 24 novembre, le Club des villes et territoires cyclables, Vélo & Territoires et quinze autres associations, parmi lesquelles la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut), l’Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes de France (AF3V), la fondation Nicolas-Hulot et le Réseau Action Climat, ont présenté leurs propositions « pour mettre la France en selle à l’occasion des futurs déconfinements ».
Diffusée avant l’allocution télévisée du président de la République sur l’assouplissement du confinement actuel, cette tribune fait des projections pour « le monde d’après » en avançant des « pistes d’actions concrètes pour permettre au panel le plus large possible de citoyens d’accéder à la solution vélo »…

Lire la suite sur departements.fr

Cet article a 1 commentaire

  1. Le principal obstacle au développement du vélo est de circuler en sécurité, hors pollution, en tranquillité. Il n’y a quasiment pas d’itinéraires cyclables urbains continus (ni puétons d’ailleurs). Il faut prendre de l’espace sur le réseau routier: L’espace public n’a pas vocation à être dédié exclusivement à la voiture.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
vel, lectus porta. ut adipiscing facilisis efficitur. quis sit
×
×

Panier

CIDEFE