Eau/assainnissement

Val-de-Marne : la population de 9 villes consultée sur le projet d’une régie publique de l’eau

À partir du 1er septembre 2021, les habitants d’Arcueil, Cachan, Chevilly-Larue, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Orly et Vitry-sur-Seine sont invités à se prononcer sur la création d’une régie publique de l’eau. Ces communes avaient décidé de sortir du Syndicat des eaux d’Ile-de-France.

Reprendre le contrôle de l’eau. C’est le but de neuf communes du Val-de-Marne réunies au sein de l’Etablissement public territorial (EPT) Grand-Orly Seine Bièvre (GOSB). En 2020, elles avaient choisi de ne pas réadhérer au Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif), qui est chargé du service public de l’eau de 135 communes franciliennes, soit près de 4,7 millions d’usagers. Une décision actée le 1er janvier 2021. Cette réappropriation leur est permise dans le cadre de la loi NOTRe de 2015.

 À la place, ces villes souhaitent créer une régie publique de l’eau, comme l’ont fait récemment Lyon et Bordeaux. Cette option sera soumise entre le 1er et le 19 septembre 2021 au vote des habitants d’Arcueil, Cachan, Chevilly-Larue, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre , Orly et Vitry-sur-Seine. Ils pourront choisir si leur commune rejoindra la future régie publique de l’eau ou non…

Lire la suite sur Les Echos

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Praesent mattis lectus odio diam sit efficitur.
×
×

Panier

CIDEFE