Santé

Un oasis dans le désertification médicale à la Grande Borne

 

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Bienvenue à ces médecins et leurs collaborateurs. Mettre de la vie dans ce genre de quartiers dortoirs est la meilleure façon de lutter contre la dérive de sa jeunesse désoeuvrée. Maintenant il faut s’occuper de cette jeunesse si on veut pérénniser cette action et développer le service public dans ces zones laissées à l’abandon. Les habitants de la Grande Borne réclament le retour de la poste dans leur quartier où le courrier n’est distribué que 2 ou 3 fois par semaine et où livraison des colis n’est souvent pas assurée parce que ce quartier est classé comme Zone hors la loi.
    À quand le retour de l’Etat et de ses services publics: santé, sécurité, emploi, formation professionnelle, etc.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Phasellus justo Aliquam nec mi, commodo fringilla
×
×

Panier

CIDEFE