Climat

Très mauvaise note pour l’exécutif à la Convention citoyenne pour le climat

Nettement sous la moyenne. La Convention citoyenne pour le climat (CCC), chargée par Emmanuel Macron de proposer des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre, s’est achevée, hier [dimanche], sur un jugement sévère pour l’exécutif.

Appelés à voter pour évaluer si les « décisions du gouvernement relatives aux propositions de la CCC »  permettraient de « s’approcher de l’objectif (fixé par le gouvernement, ndlr) de diminuer d’au moins 40 % (par rapport à 1990) les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans un esprit de justice sociale », les membres de la Convention ont sorti le stylo rouge : la moyenne est de 2,5 sur 10 seulement. Les participants à cet exercice de démocratie participative, inédit à cette taille en France, ont toutefois estimé majoritairement (à 6 sur 10) que la CCC avait été « utile à la lutte contre le changement climatique »  et que « le recours aux conventions citoyennes (était) de nature à améliorer la vie démocratique de notre pays »  (7,7 sur 10).

Mais sur la traduction concrète de leurs mesures, aucune des six familles de propositions n’a obtenu la moyenne, lors des votes des quelque 120 inscrits sur les 150 tirés au sort, au terme de cette session finale tenue par visioconférence, en raison de la crise sanitaire. Thématique « se loger» : 3,4 sur 10. « Produire et travailler », « se nourrir »  et « se déplacer » : 3,7 chacune. « Consommer »  a eu 4 et les propositions sur la gouvernance 4,1.

Peu de mesures ont eu la moyenne. La meilleure note, 6,1, est pour la réforme de l’article premier de la Constitution, visant à introduire la lutte contre le changement climatique, sur laquelle Emmanuel Macron a proposé un référendum…

Lire la suite sur Maire Info

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ipsum mattis diam dictum adipiscing vulputate, mattis id nunc Donec
×
×

Panier

CIDEFE