Communication

Très haut débit pour tous : certains seront plus égaux que d’autres

Déplorant « l’absence totale et répétée de prise en compte de leurs positions », les associations de collectivités (Avicca, Régions de France, Départements de France et France urbaine) regrettent d’envisager de devoir quitter le Comité de concertation France Très Haut Débit (CCFTHD) pour répondre à l’absence totale et répétée de prise en compte de leurs positions.

En effet, loin de l’engagement de juillet 2017 du Ministre Jacques Mézard, qui annonçait alors un abondement possible du Plan France THD à hauteur de 1,3 à 1,5 milliards d’Euros, le Gouvernement a enchaîné une série de décisions structurantes mais sans aucune concertation ni information préalable du CCFTHD, systématiquement mis devant le fait accompli.

« Force est de constater que si nous sommes poliment écoutés, nous ne sommes jamais entendus. Les dérives constatées sont éludées, non traitées, et des dispositifs même a priori positifs pour certains territoires, comme le guichet cohésion numérique, n’y sont présentés qu’une fois que l’on ne peut plus changer une virgule. Le Comité de concertation est devenu un comité d’information descendante en provenance unique de l’État », dénoncent les associations dans un communiqué.

Pour elles,  il est de moins en moins vraisemblable que tous les Français auront le THD en 2022 et de plus en plus évident que certains seront plus égaux que d’autres…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
ut accumsan elit. in sit non id, Aliquam Praesent venenatis