Pauvreté

Tous les indicateurs s’enfoncent dans le rouge pour les catégories populaires et les plus pauvres

Les résultats 2019 de l‘Observatoire de la pauvreté viennent d’être rendus public.

Cette 13e édition du baromètre Ipsos / Secours populaire montre que tous les indicateurs s’enfoncent dans le rouge pour les catégories populaires et les plus pauvres. Le Secours populaire donne aussi la parole aux enfants pour qui la pauvreté apparaît « injuste » et de plus en plus proche.

Les situations rencontrées par les plus fragiles s’aggravent encore : 78% de ceux gagnant moins de 1200€ par mois ont du mal à partir en vacances, un chiffre en très forte progression (+11 points par rapport à 2018).

La précarité énergétique progresse aussi chez les plus fragiles puisque 63% d’entre eux rencontrent de réels problèmes pour payer leurs factures d’énergie (+6 points depuis 2018).

Ils ont aussi de plus en plus de mal à payer les dépenses de leur logement et là encore, le nombre de personnes rencontrant des problèmes ne cesse de progresser (55%, +10 points). Chez les plus pauvres, la majorité de nos indicateurs de mesures de pauvreté s’enfoncent « dans le rouge ».

Dans le même temps, l’accès aux soins ne s’améliore pas (55% rencontre des difficultés pour payer certains actes médicaux, stable par rapport à 2018).

Ainsi, même si la proportion de Français déclarant avoir déjà été sur le point de connaître une situation de pauvreté est en recul cette année (54%, soit 5 points de moins qu’en 2018), ces résultats ne doivent pas cacher une accentuation de la fragilisation des catégories les moins aisées de la population.

Pour les concitoyens les plus fragiles, l’année est marquée par une détérioration de leur situation. Cette aggravation de la situation n’échappe pas aux plus jeunes, des enfants de 8 à 14 ans que nous avons interrogés.

La perception qu’ont les enfants des situations de pauvreté de leurs camarades augmente : ils déclarent de plus en plus que, dans leur classe ou leur école, il y a des enfants qui par manque d’argent ne vont jamais au cinéma, au musée ou dans des parcs d’attraction mais aussi que certains de leurs camarades n’ont jamais de nouveaux vêtements ou de nouvelles chaussures par manque d’agent ou encore qui ne peuvent pas manger en quantité suffisante ou de manière variée.

La pauvreté leur fait d’ailleurs de plus en plus peur (62%, +4 / 2015)

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour
    Depuis 13 ans ( suivant le sondage du secours populaire) la pauvreté s’aggrave les mesures prises ne sont que des pansements sur des jambes de bois et pourtant entre Sarkozy et Macron il y a Hollande qui aura la majorité en 2012 , assemblée , départements et régions ! Cela me questionne !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
sit sed id non facilisis velit, amet, porta. tristique Aliquam dapibus