Finances

Taxe d’habitation, le cheval de Troie du Président Macron

Un mémo du pôle économique de la CGT, publié le 8 juillet

La suppression de la taxe d’habitation pour les 80% les plus modestes était présentée comme LA mesure sociale du candidat Macron. Pourtant, depuis sa prise de fonction au poste de chef de l’Etat et la matérialisation de cette promesse électorale, le volet social de cette réforme disparaît petit à petit.

Dans cette note, le syndicat démontre pourquoi la suppression de la taxe d’habitation représente un manque à gagner de 17,6 milliards pour les finances publiques.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
odio sit quis, commodo Praesent mattis facilisis Sed
×
×

Panier

CIDEFE