Education

Soutien de la majorité municipale de Montreuil (93) au mouvement de lutte pour l’éducation

Les élu.e.s de la majorité municipale de Montreuil, dénoncent dans un communiqué le manque de moyens dans les écoles, collèges et lycées de Seine-Saint-Denis. Un plan de rattrapage et d’égalité pour la Seine Saint-Denis est plus qu’urgent : indispensable !

Montreuil, le vendredi 8 février 2019

Nous, élu.e.s de la majorité municipale de Montreuil, partageons les inquiétudes et les revendications des parents d’élèves et des enseignants des écoles maternelles, élémentaires, collèges et lycées de Montreuil et de Bagnolet.

Le mouvement de lutte qui se construit depuis plusieurs semaines, met en lumière le besoin impérieux d’exiger plus d’enseignants, le respect des dotations horaires, moins d’élèves par classe, plus de moyens de vie scolaire et plus de moyens pour mener des projets éducatifs. En effet, dans notre département – la Seine-Saint-Denis -, il faut rappeler que même le collège le mieux doté, demeure moins bien doté que le collège le moins bien doté de Paris.

Les difficultés auxquelles sont confrontées les personnels éducatifs dans l’exercice quotidien de leur métier ne datent pas d’aujourd’hui. D’années en années, les enseignants ont vu leur statut dévalorisé alors que leur mission est essentielle pour l’avenir.

Aujourd’hui, nous sommes inquiets de l’orientation prise par le gouvernement, qui contribue à faire du système éducatif une machine à sélection et à ségrégation sociale dont les enfants – ceux de Seine Saint-Denis et des quartiers populaires en particulier – seraient les grands perdants.

Le ministre Jean-Michel Blanquer, ancien patron de l’ESSEC et proche de l’Institut Montaigne assume une orientation libérale, où le subsidiaire camoufle toujours l’essentiel.

Ses coups de com’ inondant les médias, cachent une conception profondément réactionnaire de l’école républicaine, loin des ambitions que nous portons pour un service public de l’Éducation nationale, réellement gratuit, laïc, égalitaire et émancipateur !

Nous le savons, la priorité affichée par le ministre sur le primaire conduit en réalité à la suppression de milliers de postes dans le secondaire. Et la dotation de 3880 postes supplémentaires, s’avère largement insuffisante pour assurer le dédoublement des CP et CE1 en REP et REP+, quand il faudrait 10 000 enseignants pour y parvenir.

Un plan de rattrapage et d’égalité pour la Seine Saint-Denis est plus qu’urgent : indispensable !

Nous, élu-e-s de la majorité municipale de Montreuil, soutenons le mouvement qui alerte, fédère et rassemble, les enseignants et les parents des écoles maternelles, élémentaires, collèges et lycées de Montreuil et de Bagnolet dans leur souci d’assurer la réussite scolaire et l’émancipation de notre jeunesse !

Le Maire et les élu.es de la majorité municipale

Laisser un commentaire

Fermer le menu
leo id ipsum nec dictum at adipiscing Praesent
×
×

Panier

CIDEFE