Santé

S.Jumel accuse l’État d’accentuer les inégalités sociales et territoriales dans l’accès aux soins

Les députés ont refusé hier d’instaurer un « conventionnement sélectif » visant à contraindre les médecins à s’installer dans des déserts médicaux.

Ce dispositif a pour but de contraindre les médecins à ne pas s’installer dans une zone où « l’offre de soin est en fort excédent », c’est-à-dire une zone où les médecins sont nombreux.

Dans une telle zone, un médecin qui s’installerait ne bénéficierait pas du conventionnement à l’assurance maladie, c’est-à-dire que ses patients ne seraient pas remboursés par l’assurance maladie. La seule façon d’échapper au mécanisme serait de prendre la place d’un médecin de la zone en « cessation d’activité ».

Pour Sébastien Jumel, député de Seine Maritime, il est acté que la majorité a des pudeurs de gazelle lorsqu’il s’agit de mettre en place une territorialisation sélective. Il semblerait que la pudeur soit moins au rendez-vous lorsqu’il s’agit de sacrifier des territoires en fermant des maternités ! Après Die dans la Drôme, Creil dans l’Oise, Saint-Claude dans le Jura, Le Blanc en Indre, Emmanuel Macron est venu avec son cadeau de bienvenue à Grand Bourgtheroulde, dans l’Eure, annoncer la fermeture de la maternité de Bernay. Aujourd’hui, Le Monde publie une étude qui démontre que l’on a fermé 413 maternités en France en vingt ans et que l’on en a ouvert soixante-treize.

Le nombre de femmes en âge de procréer domiciliée à plus de quarante-cinq minutes d’une maternité a plus que doublé en vingt ans. Donc, des pudeurs de gazelle lorsqu’il s’agit de répondre aux préoccupations légitimes et d’implanter des médecins là où il y en a besoin, mais, alors que c’est pourtant la responsabilité de l’État, l’abandon des territoires, leur sacrifice, leur déménagement, sans sourciller !

Je ne suis pas hors sujet en disant cela, parce que l’absence de définition claire des hôpitaux de proximité nous fait craindre le pire quant à la velléité de l’État d’accentuer les inégalités sociales et territoriales dans l’accès aux soins sur un grand nombre de nos territoires.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
amet, Phasellus eleifend Donec vulputate, venenatis