Politique

Phares et Balises : Jean-Paul Lecoq alerte et interpelle le E. Philippe

La signalisation maritime constitue un élément majeur permettant de concourir à la sécurité maritime. Ce service offre en effet aux navigateurs, la possibilité de se positionner en évitant les dangers grâce à un dispositif d’assistance à la navigation qui va des bouées aux phares.

Cet élément indissociable à la sécurité maritime est en charge de l’Etat via ses services des Phares et Balises qui assurent la mise en place, l’entretien et le bon fonctionnement de cette signalisation adaptée.

Sauf qu’un rapport commandé par le ministère de la transition écologique et solidaire vient proposer de « réformer » ce service national… Rédigé, selon Jean-Paul Lecoq, député du Havre, « à charge », il ne vient pas démontrer que ce service a failli à ses missions, en revanche il propose toute une série de mesures visant à en diminuer plus encore ses compétences et ses moyens. Par ailleurs la Direction des Affaires maritimes envisage la suppression de 8 navires en charge du balisage sur l’ensemble du littoral.

Incrédule quant au contenu de ce rapport et inquiet quant à ses conséquences, Jean-Paul Lecoq souhaite connaître la position du gouvernement sur ce rapport, ses projets concernant l’avenir et les compétences du service des Phares et Balises. Il souhaite également s’assurer que les marins et officiers du balisage ont bien été associés à ce rapport.

C’est le sens du courrier qu’il adresse au 1er Ministre avant d’engager toute une série de démarches.

Car il estime pour sa part que l’intégralité du balisage maritime et côtier doit demeurer sous la responsabilité de l’Etat et de ses services des Phares et Balises. Services qui doivent disposer des moyens, et de la considération nécessaire pour conduire leur mission de service public au bénéfice de l’ensemble des usagers de la mer.

En savoir plus

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
mattis et, adipiscing mi, suscipit Donec leo at consectetur quis,
×
×

Panier

CIDEFE