Sécurité

E. Philippe veut relancer la concertation sur le continuum de sécurité pour « mieux travailler avec les maires »

Un Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation s’est tenu le 11 avril à Strasbourg. Ses objectifs : amplifier l’action entreprise il y a un an et infuser la prévention dans la société.

Édouard Philippe a annoncé que le gouvernement allait revoir sa stratégie de prévention de délinquance. Particulièrement chez les jeunes, pour le Premier ministre il y a «un rajeunissement généralisé des délinquants». Pour ce faire, il va mettre en place des mesures pour mieux prévenir la délinquance précoce, notamment concernant les enfants de moins de 12 ans. « Je ne dis pas que la délinquance conduit nécessairement au terrorisme », mais il s’agit « d’être lucide sur la porosité qui peut conduire de l’un à l’autre. Il peut exister un continuum entre la délinquance, la radicalisation et le terrorisme », a-t-il expliqué.

Il faudra également être très présent  «  là où les jeunes se trouvent  : sur Internet et les réseaux sociaux, dans la rue ou les salles de sport. »

La nouvelle stratégie visera également à donner aux « acteurs locaux » (maires, associations…) les « moyens d’intervenir auprès de ces jeunes et de leurs familles », a promis Édouard Philippe.

Il a demandé à Christophe CASTANER de relancer la concertation sur le continuum de sécurité pour mieux travailler avec les maires et les polices municipales mais aussi avec les différents professionnels de la sécurité.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
sed Aliquam tempus dolor. massa commodo