Crise COVID

Précarité et crise sanitaire, conséquences du Covid : « Le pire arrive », alerte le maire Grigny

Dans une interview accordée à FranceInfo, Philippe Rio, maire de Grigny (91) alerte sur le fait que près de la moitié des personnes ayant sollicité le Secours populaire ces derniers mois étaient inconnues de l’association jusqu’ici, « Tous les signaux sont alarmants ».

« Le pire arrive », alerte le maire communiste de Grigny (Essonne), Philippe Rio, mercredi 30 septembre sur franceinfo, après la publication du baromètre annuel du Secours populaire et les ravages de la crise sanitaire. Pendant les deux mois du confinement, 1 270 000 personnes ont sollicité l’aide du Secours populaire dans ses permanences d’accueil partout en France. Parmi ces demandeurs, 45% étaient jusque-là inconnus de l’association. À Grigny, « il y a eu une accélération des fragilités et des vulnérabilités sociales. Tous les signaux sont alarmants », s’inquiète Philippe Rio. « C’est le pacte social républicain qui est mis en danger aujourd’hui », poursuit-il, appelant à la tenue d’« états généraux du social »…

Lire la suite sur FranceInfo

Laisser un commentaire

Fermer le menu
amet, sit venenatis, tempus Donec sem, id libero. ut quis
×
×

Panier

CIDEFE