Politique

Pour le groupe CRCE, la validation d’un référendum sur la privatisation d’ADP met un frein au bradage des infrastructures

Le Conseil constitutionnel a autorisé, le 9 mai, l’ouverture de la période de recueil des signatures en vue de l’organisation d’un référendum d’initiative partagée sur la privatisation des Aéroports de Paris (ADP).

Dans un communiqué publié le 9 mai, les sénatrices et sénateurs du groupe communiste républicain citoyen et écologiste se félicitent de cette décision historique qui permettra au peuple de décider ou non de la privatisation de ce bien public qu’est le groupe Aéroports de Paris, cela alors que le gouvernement avait fait fi de l’opposition inédite du Sénat !

Loin d’un coup politique, il s’agit pour les 248 signataires de cette proposition de loi, dont l’ensemble des élu-e-s du groupe CRCE du Sénat et du groupe GDR de l’Assemblée nationale, de mettre un frein au bradage d’infrastructures essentielles pour notre pays, qu’il s’agisse des autoroutes hier, d’ADP aujourd’hui et des barrages hydrauliques demain.

Les parlementaires du groupe CRCE s’engagent dès aujourd’hui dans une action qui peut s’avérer historique contre le bradage de biens publics aux intérêts privés.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
Nullam dapibus et, id porta. Donec in