Sport

Pour la Cour des comptes, les équipements sportifs municipaux sont trop peu utilisés

La Cour des comptes critique, dans un rapport publié 12 septembre,  l’organisation de l’éducation physique et sportive à l’école.

Le sport à l’école combine l’enseignement obligatoire de l’éducation physique et sportive (EPS), pour 12,4 millions d’élèves, et le sport scolaire facultatif, qui concerne 2 millions de jeunes. L’enseignement de l’EPS, qui mobilise 4 Md€ et 37 000 enseignants, est le premier poste de dépenses de l’État en matière sportive, rappellent les sages.

Ils ont déjà constaté, en 2013, la distance entre le sport scolaire et le monde sportif, dont les attentes et les pratiques sont éloignées de la conception et de la mise en œuvre de l’instruction physique.

Pour la Cour, faute de stratégie de développement de la pratique sportive à l’école, ces deux univers demeurent cloisonnés, tandis que les interventions de l’État et des collectivités territoriales ne sont pas suffisamment coordonnées. Au total, le parcours sportif fragmenté des élèves ne permet pas de remédier aux disparités qui font obstacle à l’égale réussite de tous les élèves.

11 recommandations pour renforcer l’EPS, revitaliser l’organisation du sport scolaire, faciliter les liens entre l’école et le sport, et doter cette politique d’objectifs vérifiables sont présentées dans ce rapport.

Le rapport

La synthèse

Laisser un commentaire

Fermer le menu
non vel, felis ut lectus elit. in
×
×

Panier

CIDEFE