Aménagement du territoire

[Point de vue] Exode urbain : le déménagement du territoire aura-t-il vraiment lieu ?

La pandémie de Covid-19 rebattra-t-elle les cartes de décennies d’aménagement du territoire au point de freiner la métropolisation galopante ? A entendre les discours quasi-prophétiques d’agents immobiliers comme d’élus de villes petites ou moyennes subitement redevenues « attractives », il s’agirait non plus d’une hypothèse un peu farfelue mais bien d’une certitude. Le désir d’ailleurs des citadins progresserait de sondage en sondage. Le regard que les habitants des grandes villes portent sur ces territoires encore considérés jusqu’à peu comme en déshérence aurait, lui aussi, radicalement changé. Nombre de questions demeurent, pourtant, encore en suspens…

Plus une semaine ou presque ne passe sans qu’une association d’élus, un institut de sondages, la presse grand public, un réseau d’agents immobiliers ou un think-tank ne prédisent la dé-métropolisation de la France. La pandémie et son lot de restrictions aurait fait chuter la côte de Bordeaux, Marseille, Paris ou Toulouse auprès des jeunes actifs. Et le développement du télé-travail inciterait aujourd’hui nombre d’entre eux à questionner leurs conditions, lieux et modes de vie.

De nouveaux imaginaires territoriaux seraient d’ores et déjà nés. Plusieurs études et sondages donnent déjà à lire un désir d’ailleurs chez une majorité de citadins. Si bien que la résurrection de Chartres, Joigny, Limoges, Moulins ou Poitiers mais aussi de départements tout entiers comme l’Ain, l’Eure, la Somme ou l’Yonne ne serait plus qu’une question de mois, d’une poignée d’années tout au plus… « L’attractivité des villes moyennes continue de se renforcer en dépit de la crise sanitaire. De plus en plus de Français veulent s’installer dans nos territoires, grâce à la conjugaison d’Action Cœur de Ville et nos politiques locales de revitalisation des centres-villes, plutôt que dans une métropole » se félicitait encore, au début de l’été, la maire (LR) de Beauvais et présidente de « Villes de France », Caroline Cayeux…

Au sommaire :

  • Un mouvement de déconnexion connectée  ;
  • Objectivation en cours ;
  • Prophétie auto-réalisatrice ? ;
  • De nombreuses inconnues…

Lire la suite sur Le Courrier des Maires

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ipsum elit. Praesent nec mattis id ut
×
×

Panier

CIDEFE