« Plan de relance : les maires de banlieue montent au créneau »

Les villes de banlieue se vivent en « oubliées » du plan de relance, faute de mesures fléchées. Elles réclament des moyens supplémentaires. Le ministère de la Ville annonce un budget en hausse pour 2021.

Constat amer pour les maires de banlieue à la lecture du plan de relance présenté par Jean Castex. « Il n’y a rien de particulier pour nos villes et quartiers populaires. Une fois de plus, nos territoires sont oubliés. C’est un rendez-vous manqué », tranche Gilles Leproust, maire PCF d’Allonnes, près du Mans, et secrétaire général de l’Association des maires Ville & Banlieue de France, qui tenait son assemblée générale ce mercredi. « Et pourtant, on sait que les territoires les plus fragilisés le seront encore davantage avec la crise économique et sociale », insiste Philippe Rio, maire communiste de Grigny, dans l’Essonne…

Lire la suite dans Les Echos (en clair)

Laisser un commentaire

Fermer le menu
amet, non consequat. justo eget luctus dictum dolor Praesent quis, ut
×
×

Panier

CIDEFE