EtudiantJeunesse

Oui, Monsieur le Président, la précarité tue !

« Monsieur le Président. L’appel à la dignité et à la solidarité lancé par notre jeunesse mérite mieux que votre aveuglement. Votre silence inexplicable pendant près d’une semaine pourrait être interprété comme une marque d’indifférence »

C’est par ces mots qu’André Chassaigne président du groupe GDR à l’assemblée nationale s’adresse par courrier, au président de la république pour lui demander de mettre fin à la précarité des jeunes.

En lire plus ici

Laisser un commentaire

Fermer le menu
elit. id, venenatis Praesent dapibus Sed fringilla vel, diam Lorem
×
×

Panier

CIDEFE