MobilitéTransport

Nouvelles mobilités : les communautés de communes sont-elles prêtes à se jeter à l’eau ?

C’est l’épreuve du feu pour les communautés de communes, appelées à s’emparer d’une nouvelle compétence : l’organisation de la mobilité dans des territoires qui manquent cruellement d’alternatives à la voiture individuelle. Pourtant, les élus sont tiraillés. C’est ce que montre l’étude menée par « La Gazette » avec Transdev.

Y aller ou pas ? Plus de 900 communautés de communes ont théoriquement jusqu’au 31 mars 2021 pour se saisir, ou non, de la compétence « mobilité ». Premier enseignement de l’étude, menée cet automne auprès de 350 décideurs locaux pour « La Gazette » et Transdev, c’est qu’elles se dépêchent de ne pas prendre de décision. Seules 20 % des « comcoms », qui n’ont pas encore cette compétence, disent vouloir s’en emparer, 16 % n’en veulent pas, la moitié y réfléchit encore et 16 % l’avaient déjà avant le vote de la loi d’orientation sur les mobilités (voir le graphique n° 1). La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur cette prise de décision, la rendant encore plus difficile ? Non, répondent les deux tiers des collectivités interrogées : celles-là mêmes qui n’envisagent pas de passer à l’acte ! En revanche, les 17 % qui hésitaient avant le déclenchement de la pandémie étaient alors plutôt enclines à se lancer (voir le graphique n° 2)…

Lire la suite sur La Gazette des Communes

Laisser un commentaire

Fermer le menu
neque. efficitur. pulvinar sit sem, luctus
×
×

Panier

CIDEFE