Alimentation

[Lu pour vous] Des collectivités locales en quête de « résilience » alimentaire

Dans un article, le  journal Le Monde (accès libre) revient sur la question de « résilience alimentaire » et sur le fait que de plus en plus de territoires se préoccupent d’assurer la sécurité alimentaire des habitants à l’échelle locale.

« Développer une alimentation de qualité, locale, accessible dans toutes les villes et villages de France ». Le premier ministre, Jean Castex, en a fait, avec le développement des « circuits courts », l’un des axes de sa déclaration de politique générale, prononcée mercredi 15 juillet, devant les députés.

Sur le terrain, plusieurs collectivités ont pris les devants. Certaines, qui visent un degré élevé d’autonomie ou de « résilience » alimentaire, ont été confortées dans leurs choix par la crise liée au Covid-19. Depuis un an, la politique en la matière du Grand Angoulême a ainsi pris une tournure nouvelle. « L’objectif, dans les cinq ans à venir, est de nourrir 150 000 habitants en étant capable de résister à des aléas climatiques, à une crise sanitaire ou économique, à la fin du pétrole… C’est faisable, on a les terres et les savoir-faire pour ça », résume Jean-François Dauré, président de cette intercommunalité, qui mène, depuis 2015, un « projet alimentaire territorial »

Lire la suite.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
diam id quis Praesent vel, suscipit dictum
×
×

Panier

CIDEFE