Politique

[Lu dans la presse] Répondre, d’un même mouvement, aux urgences et à l’exigence d’une nouvelle civilisation

si le monde reste régi par Wall Street et par le dollar, on ne peut pas mettre à la disposition de sept milliards d’êtres humains ces biens communs que sont le climat, la biodiversité, la qualité de l’air et de l’eau !

Sociale et écologique, cette révolution devra donc être politique, conquérir du même pas pouvoirs dans les institutions politiques et pouvoirs sur les entreprises et les banques, pour qu’elles agissent autrement. Créer de nouvelles institutions, jusqu’à une monnaie commune mondiale »

Les propositions pour relever le défi écologique qui fait la matière de ce dossier, s’inspirent de cette logique : création d’un fonds d’investissement pour le climat, maîtrise publique de filières décisives de l’économie (industrie, services et recherche), à commencer par la production d’énergie, développement des services publics, initiative internationale mettant autour d’une même table non seulement les gouvernements, mais aussi les multinationales, et les institutions financières internationales pour un financement des investissements nécessaires par une monnaie commune mondiale au lieu de promouvoir le CETA…

Lire la suite dans la Revue Economie et Politique de Septembre 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
massa facilisis consectetur Praesent mattis elementum dictum libero.
×
×

Panier

CIDEFE