Environnement

Loi anti-gaspillages et retour de la consigne : pour « l’Association des Petites Villes » les communes sont pénalisées

L’Association des petites villes de France (APVF), déplore que le projet de loi Anti-Gaspillage et le retour de la consigne présenté  en Conseil des ministres le 10 juillet dernier,  pénalise une fois de plus les collectivités territoriales.

Même si l’APVF salue certaines avancées notables et attendues notamment sur l’information du consommateur et l’extension des filières REP (responsabilité élargie du producteur), elle déplore néanmoins le retour de la consigne qui va à l’encontre du système actuel de collecte et rend obsolètes les investissements des collectivités pour le mettre en place.

Les collectivités ont déjà investi plus de 700 million d’euros sur les 1.5 milliard prévus pour moderniser leurs centres de tri à l’horizon 2022. Les bénéfices de ces investissements en termes de recyclage sont déjà visibles dans les territoires.

La mise en place de la consigne constitue donc un retour un arrière au détriment des collectivités locales qui perdront une grande partie de leur ressource, mais aussi des citoyens qui verront à termes la fiscalité augmenter.

L’association demande donc au Gouvernement abandonner la mise en place de la consigne et d’attendre la fin de la modernisation des centres de tri pour tirer un bilan de son efficacité.

Elle transmettra à la Ministre ses propositions pour une économie circulaire ambitieuse et concrète.

 

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Cette position m’étonne fortement.
    Il y a certes les investissements consentis, mais la consigne, pourvu qu’elle ne soit pas que symbolique, incitera à rapporter ses bouteilles plastique ou verre et surtout à ce qu’elles soient moins, (ou plus, encore mieux) jetées dans a nature. Ce qui a un cout écologique, mais aussi social puisque ce sont les services publics de proximité qui nettoient, au quotidien, un espace public vite souillé de nouveau, et souvent avec l’insatisfaction des usagers.
    La consigne, c’est aussi l’application du pollueur payeur, cela peut être facteur de changement des usages

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
ipsum elit. risus Nullam mattis quis venenatis, fringilla lectus vel,