Education

L’OCDE considère l’éducation française comme « trop centralisée »

Dans son édition du jour, Localtis revient sur le rapport de l’OCDE « Perspectives des politiques de l’éducation pour la France » :

Dans ses « Perspectives des politiques de l’éducation pour la France », l’OCDE pointe une gouvernance qui ne fait pas assez de place aux décisions locales. L’organisation remet également en cause les inégalités de financement entre le primaire et le secondaire.

Quelles perspectives pour les politiques de l’éducation en France ? Pour la deuxième fois, après une première analyse en 2014, l’OCDE s’est posé la question. Ses réponses sont contenues dans une étude récemment publiée. Il en ressort un sentiment mitigé. Par les résultats des élèves d’abord. Ils s’inscrivent légèrement au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE. Mais sont marqués par de nettes disparités : « Les élèves français de milieux socioéconomiques défavorisés sont cinq fois plus nombreux que ceux de milieux favorisés à ne pas atteindre le niveau minimal de lecture. » L’OCDE note encore que « la plupart des établissements bénéficient d’un climat propice à l’apprentissage ». Tout en précisant que la France fait partie des pays « où le climat d’indiscipline dans les classes est le plus élevé ». Voilà pour l’aspect purement scolaire. Il reste deux sujets où la France se distingue encore : la gouvernance des établissements et le niveau de financement des différents degrés éducatifs.

Lire l’article
Lire le rapport complet

Laisser un commentaire

Fermer le menu
efficitur. porta. suscipit Sed Aliquam fringilla quis, sem,
×
×

Panier

CIDEFE