Transport

Les transports en commun reste faible (essentiellement en Ile-de-France) selon une enquête

A l’occasion du 15 ème Congrès des Régions, Régions de France, Transdev et Ipsos publient les résultats d’une enquête  sur la mobilité au quotidien, en partenariat avec France Bleu.

Parmi les questions posées par Ipsos : quels sont les différents moyens de mobilités utilisés par les Français au quotidien en fonction des types de déplacements du quotidien ? Combien de temps passent-ils dans les transports ? Quels budgets y consacrent-ils ? A quel point sont-ils aujourd’hui prisonniers de la voiture ? Pour quels types de déplacements ? Dans quelle zone géographique ? Quelle proportion de Français pourrait aujourd’hui se passer de la voiture ? Quels sont les leviers et les freins pour que les Français basculent vers une plus forte utilisation des transports en commun ? A quelle distance de leur logement doivent être situées les différentes infrastructures de transport pour qu’ils soient susceptibles de plus les utiliser ? Comment souhaiteraient-ils réorganiser l’offre de mobilité sur leur territoire ?

Les principaux chiffres issus de l’enquête

• 1h10 par jour en moyenne, c’est le temps moyen consacré aux trajets domicile-travail aller-retour.

• En moyenne, les Français dépensent 204€ par mois pour se déplacer.

• 46% des utilisateurs réguliers de la voiture sont mécontents du budget qu’ils consacrent à leurs déplacements du quotidien

• 87% des Français utilisent la voiture pour au moins un de leur déplacement au quotidien.

• 12% des Français utilisent un véhicule deux-roues non motorisé, seulement 5% pratiquent le covoiturage et 2% l’autopartage, pour se déplacer dans tout ou partie de leurs déplacements.

• 61% des actifs utilisent leur voiture pour se rendre au travail mais 61% la prennent aussi pour aller chez le médecin et 55% pour aller à La Poste.

• Si pour 65% des actifs qui l’utilisent, il serait impossible de se rendre au travail sans leur voiture, 68% ne pourraient pas non plus aller à la pharmacie sans leur automobile. Les seniors (les plus de 65 ans) sont ceux qui auraient le plus de mal à se passer de leur voiture, notamment pour aller chez le médecin (72%), à la pharmacie (74%) ou à La Poste (65%).

• 76% des Français estiment que le TER est aujourd’hui un mode de transport plus utile pour des trajets plus longs que les leurs, 55% pensent que les retards des TER sont assez fréquents et 75% des Français considèrent que l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire régional serait une bonne chose

Les solutions plébiscitées

• Pour qu’ils puissent plus prendre les transports en commun, les Français déclarent qu’il leur faudrait en moyenne un arrêt de bus à 8 mn de chez eux, un arrêt de tramway à 14 mn et une gare à 16 mn.

• De leur propre avis, les solutions qui leur permettraient le plus de moins utiliser leur voiture sont : la mise en place d’un tarif de transport en commun inférieur au coût habituel de leurs déplacements en voiture (69%), une fréquence de passage plus élevée d’autocars, d’autobus et de trains près de chez eux (67%), la mise en place d’un titre de transport unique pour aller à un endroit même si l’on utilise plusieurs moyens de transports successifs (66%).

• En revanche, ils sont beaucoup moins en demande de mise en place de nouveaux modes de mobilité à proximité de chez eux comme le covoiturage et l’autopartage (45%).

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Sed commodo libero neque. fringilla risus at venenatis,
×
×

Panier

CIDEFE