Education

Les fournitures scolaires en éducation prioritaire : un enjeu pour les communes

Une étude de sociologie s’intéresse au rôle de la commune en faveur de la gratuité des fournitures scolaires en zones d’éducation prioritaire. Si les parents louent la dimension économique de cette intervention, les enseignants sont plus critiques.

Alors qu’en cette rentrée scolaire 2021 la 37e enquête annuelle de Familles de France fait état d’une hausse de 1,04% du coût des fournitures pour un élève entrant en 6e, pour une somme moyenne qui s’établit désormais à 199,34 euros, une étude vient éclairer la question des fournitures scolaires en zones d’éducation prioritaire, et notamment le rôle que les collectivités locales peuvent y jouer. Réalisée par une étudiante en sociologie à l’École normale supérieure de Lyon, cette étude porte particulièrement sur les classes élémentaires de Clichy-sous-Bois et de La Courneuve, deux communes de Seine-Saint-Denis, et s’appuie sur des enquêtes de terrain

Dans les zones d’éducation prioritaire, la question des fournitures scolaires laisse apparaître des particularités. Le manque de moyens financiers des familles y est souvent évoqué comme « plus problématique » qu’ailleurs. On y relève « souvent des manques de matériel, et une difficulté d’obtenir le réassort de la part des parents ». « Ces difficultés à obtenir le matériel, précise encore l’étude, conduisent les enseignants à limiter les listes au minimum, en achetant une large part des fournitures sur le budget alloué par la mairie. »

Au sommaire :

  • Déploiement dans l’urgence ;
  • Un soulagement pour les parents ;
  • Une « dimension politique » critiquée.

Lire la suite sur Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
suscipit consectetur leo efficitur. risus. leo. felis commodo
×
×

Panier

CIDEFE