Le vieillissement de la population représente un enjeu majeur, pour l’Etat, les communes ou les intercommunalités

Le conseiller d’Etat, Dominique Libault, a remis, la semaine dernière, ses propositions dans le cadre des travaux de concertation sur le grand âge et la perte d’autonomie à la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.

Dans un communiqué, les maires de France saluent le travail accompli et la densité des propositions formulées qui correspondent à ses attentes et certaines des préconisations des élus de la commission des Affaires sociales de l’AMF, présidée par Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, et Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux.

Les communes et intercommunalités jouent un rôle majeur dans l’inclusion sociale des personnes âgées, l’accès aux droits, la coordination des acteurs, le développement d’une offre de mobilité ou de logements adaptés… mais elles disposent de moyens très limités pour ce faire et ne peuvent faire face, seules, à la montée en puissance des demandes.

C’est la raison pour laquelle l’AMF insiste pour que les objectifs qui seront retenus par le gouvernement s’appuient sur des financements dédiés, et non sur les budgets communaux aujourd’hui plus que jamais contraints.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
accumsan massa elementum vel, Aenean ultricies porta. Nullam
×
×

Panier

CIDEFE