Parlement

Le projet de loi organisant la « sortie de l’état d’urgence sanitaire » adopté mais dénoncé

Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi par 50 voix contre 12 et une abstention

Entré en vigueur le 24 mars face à l’épidémie de Covid-19, l’état d’urgence sanitaire, qui permet de restreindre certaines libertés publiques, avait été prolongé en mai jusqu’au 10 juillet.

La sortie de l’état d’urgence sanitaire aura lieu, cependant le texte permettra tout de même de restreindre la circulation des personnes, l’accueil du public ou les rassemblements. Il permet également la possibilité d’interdire la circulation et d’imposer des tests pour les personnes se déplaçant en avion entre les territoires ultramarins et l’Hexagone.

Eliane Assassi, sénatrice de Seine-Saint-Denis, dénonce le fait que la majorité à l’Assemblée nationale a « réintroduit la possibilité de réduire l’exercice de certaines libertés publiques et en premier lieu la liberté de circulation et de réunion […] Comment ne pas y voir la volonté de garder les outils pour contrôler la contestation sociale ? »

Laisser un commentaire

Fermer le menu
id, ut Sed Praesent adipiscing ut
×
×

Panier

CIDEFE