Transport

Le « coup de pouce vélo » prolongé jusqu’au 31 mars 2021

Les signataires de la tribune appelant à « mettre la France en selle » (voir l’édition du 27 novembre du Fil des Élu·e·s) lors des futurs déconfinements ont été en partie entendus. Le ministère de la Transition écologique a en effet annoncé ce 30 novembre que le « coup de pouce vélo » prévu par le plan Vélo, qui consiste en un forfait de 50 euros (hors taxes) pris en charge par l’État pour faire réparer sa bicyclette, sera prolongé jusqu’au 31 mars 2021. La mesure, destinée à encourager la pratique du vélo, devait prendre fin le 31 décembre. « Ce dispositif a connu un large succès : le 24 novembre, la barre du million de vélos réparés a été franchie », a souligné le ministère dans un communiqué. Il a donc été prolongé de trois mois afin de « donner la visibilité nécessaire aux réparateurs pour se préparer à la fin du dispositif ».
L’enveloppe globale, actuellement de 80 millions d’euros, sera en outre relevée « d’une vingtaine de millions supplémentaires », a indiqué le ministère. « Je suis confiant sur le fait que les collectivités sauront prendre le relais de ce dispositif », a déclaré à l’AFP Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB).
Par ailleurs, le ministère a annoncé le lancement d’un programme « objectif employeurs pro-vélo », « qui soutient les employeurs publics et privés dans leur démarche de développement de l’usage du vélo pour les trajets domicile-travail », selon le communiqué. Pour en bénéficier, il faut s’engager dans un processus de labellisation. Créé par la FUB avec le soutien de l’Ademe, ce label incite à la fois les employeurs à proposer à leurs collaborateurs des solutions vélo (vélos de services, de fonctions, incitations financières) et des services (réparation, formations, événements, etc.) mais aussi à encourager leurs clients, leurs publics et leurs fournisseurs à utiliser la bicyclette comme mode de transport, détaille le ministère. Prévu sur trois ans, le programme vise à « labelliser plus de 4.000 entreprises représentants plus de 500.000 salariés » et à « déclencher le financement de 20.000 nouvelles places de stationnement vélo sécurisées en entreprise », a-t-il ajouté.

Source : Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
leo. neque. vel, pulvinar Aenean dolor diam eget Phasellus
×
×

Panier

CIDEFE