Crise COVIDParlement

Le confinement appelle des mesures sociales urgentes !

Les député·e·s communistes ont formulé des propositions dans le cadre de ce nouveau confinement qui « appelle des mesures sociales urgentes » :

Les mesures de confinement ont des conséquences particulièrement violentes pour les plus modestes d’entre nous. Quoi qu’il en coûte, elles doivent impérativement s’accompagner des mesures sociales et économiques suivantes destinées à les protéger :

  • Indemnisation à hauteur de 100 % du salaire net pour les salariés au chômage partiel (contre 84 % actuellement) jusqu’à 2 SMIC.
  • Retrait définitif de la réforme gouvernementale de l’assurance chômage. Ouverture des droits après une durée de travail de deux mois, au lieu de six actuellement, et indemnisation à hauteur de 75 % des derniers salaires bruts (contre 57 % en moyenne aujourd’hui).
  • Prolongation des droits au chômage pour les chômeurs arrivant en fin de droit afin qu’ils ne basculent pas dans les minima sociaux.
  • Mise en place d’une année blanche en matière de droits au chômage pour les intérimaires, les contrats courts et les extras de la restauration.
  • Ouverture du RSA aux jeunes de 18 à 25 ans. Augmentation du niveau des bourses délivrées par les Crous pour les étudiants boursiers.
  • Mise en place de dispositifs de soutien à la recherche du premier emploi pour les jeunes diplômés.
  • Plan d’embauche et de formation sur 5 ans pour les hôpitaux et les Ehpad.
  • Revalorisation des minima sociaux (RSA, AAH et ASS).
  • Suspension immédiate des dérogations en matière de droit du travail mises en place dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire (durée du travail et prise des congés payés).
  • Mise en place d’un Fonds de compensation – financé par une taxe GAFA renforcée, une taxe sur le chiffre d’affaires des géants du e-commerce et une taxe sur les assurances – visant à indemniser 100 % des pertes de chiffre d’affaires des petites entreprises et des commerces de proximité (comparé à l’année N-1).
  • Création d’une assurance publique « perte d’activité » pour les travailleurs indépendants ouvrant droit à un revenu de remplacement en cas de baisse ou de perte d’activité.

Téléchargez le document

Laisser un commentaire

Fermer le menu
in et, dapibus diam massa libero lectus Lorem leo mattis Praesent eleifend
×
×

Panier

CIDEFE