Logement

Le boom des logements vacants continue

Dans un article du 18 septembre, le Centre d’observation de la société constate le boom des logements vacants.

L’information ne va pas faire plaisir à tous ceux qui n’arrivent pas à trouver où se loger : le nombre de logements vacants a progressé de 1,9 à 3 millions entre 2006 et 2019 – une hausse de 55 % – selon les données du recensement de l’Insee. Leur part dans l’ensemble du parc de logements est passée de 6 à 8,4 %.

Pour l’Insee, un logement vacant est un logement destiné à l’usage d’habitation mais qui n’est pas occupé. Trois millions de logements vacants ne font pas trois millions de logements libres. On y trouve des logements en attente de relocation ou de vente seulement depuis quelques semaines, des biens trop dégradés pour être habités, des appartements de centre-ville comme des logements en milieu rural. En moyenne, les biens vacants sont de moins bonne qualité : le taux de vacance est de 26 % dans le parc de qualité médiocre, contre 6 % dans les logements « grand luxe à confortable » (données de l’enquête logement 2013 de l’Insee). Selon un rapport de l’Inspection générale des finances, la progression de la vacance serait conjoncturelle, liée à une diminution des transactions et à la difficulté pour les propriétaires bailleurs à trouver rapidement un locataire. La crise de 2008 et la stagnation des niveaux de vie d’une grande partie des ménages depuis 15 ans ont réduit la mobilité résidentielle.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Aliquam nec Nullam non Aenean odio mattis
×
×

Panier

CIDEFE