Education

« La scolarité en milieu rural fait aujourd’hui l’objet d’une politique scolaire par défaut »

Les sénateurs Laurent Lafon (UC) et Jean-Yves Roux (RDSE), rapporteurs de la mission d’information sur les nouveaux territoires de l’éducation, ont rendu publiques 15 recommandations visant à prendre en compte les spécificités de la scolarité en milieu rural, à décliner la politique éducative au plus près des territoires par la déconcentration des moyens de l’éducation nationale et à renforcer le dialogue entre les collectivités et l’institution scolaire.

Ils ont constaté que le critère territorial est très peu pris en compte dans la définition des politiques de territorialisation de l’éducation nationale. Absente des statistiques, la scolarité en milieu rural fait aujourd’hui l’objet d’une politique scolaire par défaut »

Leurs propositions :

Pour mettre fin à une politique éducative par défaut, prendre en compte les spécificités de la scolarité en milieu rural
1) Créer un observatoire de la scolarité en milieu rural
2) Utiliser un indice d’éloignement géographique pour une allocation plus juste des moyens
3) Préserver une offre de proximité et la qualité de l’enseignement en adaptant l’organisation des écoles rurales
4) Poursuivre la réflexion sur l’évolution des structures et valoriser les expérimentations
5) Inscrire les établissements ruraux dans une logique d’animation et de développement du territoire

Décliner la politique éducative au plus près des territoires par la déconcentration des moyens de l’éducation nationale au niveau des territoires
6) Mettre en place une politique de priorisation académique
7) Donner aux recteurs et aux DASEN des marges de manœuvre renforcées en matière indemnitaire et de gestion des ressources humaines
8) Avoir une approche différenciée des moyens en faveur de l’éducation prioritaire, tout en sanctuarisant ceux alloués au REP+
9) Développer le recours aux « contrats de mission » pour l’affectation d’enseignants
10) Tenir compte des spécificités de l’enseignement en milieu rural et en réseau d’éducation prioritaire dans la formation initiale des enseignants
11) Mettre en place un parcours « spécialisé » rural comprenant une certification spécifique
12) Instaurer un mécanisme avec les établissements privés sous contrat s’engageant dans une politique de développement de la mixité sociale et scolaire

Renforcer le dialogue entre les collectivités locales et l’institution scolaire
13) Faire évoluer l’organisation des services déconcentrés de l’éducation nationale en cohérence avec l’organisation des collectivités territoriales
14) Renforcer les partenariats entre les collectivités locales et les services déconcentrés de l’éducation nationale
15) Inscrire les conventions ruralité dans une perspective plus large intégrant aménagement du territoire, périscolaire et extrascolaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
venenatis elementum leo. facilisis accumsan Praesent tempus ut justo porta.
×
×

Panier

CIDEFE