Eléctions

La lutte contre l’abstention passe par la simplification de l’inscription sur les listes électorales

Dans un avis publié mi-novembre 2021, la Commission supérieure du numérique et des postes invite à simplifier l’inscription sur les listes électorales et à lever le moratoire sur les machines à voter. Quant au vote par internet, il a pour préalable la création d’une identité numérique forte sans avoir vocation à se généraliser.

C’est un avis très prudent qu’a remis le 10 novembre 2021 la Commission supérieure du numérique et des postes (CSNP) sur la modernisation des processus électoraux. Les taux d’abstention stratosphériques aux élections régionales et départementales de juin 2021 (65,7%) comme aux élections municipales de 2020 (59%) avaient en effet conduit les parlementaires de la CSNP à examiner les possibilités ouvertes par le numérique pour faciliter l’exercice du droit de vote. Mais face à un sujet très clivant, où la sécurité absolue est impossible à garantir, les propositions des parlementaires restent très cosmétiques.

Au sommaire :

  • 7 millions de mal inscrits sur les listes électorales ;
  • Inscription à l’occasion d’autres formalités ;
  • Mettre fin au statu quo sur les machines à voter ;
  • L’identité numérique préalable au vote par internet.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
sed fringilla luctus porta. ipsum massa
×
×

Panier

CIDEFE