Interco

La fusion prévue entre la Métropole d’Aix-Marseille et le département des Bouches-du-Rhône repoussée

« La fusion entre la Métropole Aix-Marseille-Provence et le Département n’est plus à l’ordre du jour », a déclaré Edouard Philippe.

Le  groupe communistes et partenaires au conseil départemental  des Bouches-du-Rhône a réagi dans un communiqué :

 

Dans la Provence de ce jour le Premier Ministre déclare que la fusion Département/Métropole n’était plus à l’ordre du jour.

La population de notre département ne peut que s’en réjouir !

Nous ne pouvons que partager ce positionnement ! Pendant des mois  nous nous sommes opposés à ce choix en démotrant  que cette possibilité se faisait au détriment des populations de notre territoire.

Car la question à laquelle il faut répondre n’est pas celle de la fusion mais celle des réponses au mieux vivre dans notre territoire. Et nous sommes convaincus que cela passe par toujours plus de proximité. Les élu-es que nous sommes tout comme les Maires doivent continuer avoir les moyens de faire vivre la démocratie au quotidien.

D’autre part,  ce qui est nécessaire aujourd’hui c’est bien de mieux faire en matière de Solidarité. De mieux faire en direction des séniors et de l’accompagnement de la dépendance. De mieux faire pour les enfants pour que leurs droits soient respectés. De mieux faire dans l’accompagnement à l’emploi et des bénéficiaires du RSA. De mieux faire pour les personnes en situation de handicap.

Il est temps maintenant que la Métropole s’attaque à ses 4 grandes compétences principales que sont : les transports indispensables à la mobilité, le développement économique, la recherche, la stratégie économique. Les débats sur le réchauffement climatique nous obligent  à engager un vrai schéma des transports publics et la barre est haute !

Enfin, pour réussir à répondre aux besoins de territoire et de ses habitants l’Etat doit prendre ses responsabilités et y mettre les moyens. Ca suffit de dire que ce Département et sa capitale mérite plus et mieux ! Il faut pour réussir des moyens   et une équité des territoires. Alors la baisse des dotations ne peut être au programme.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
felis consectetur quis, leo ipsum Aliquam dolor. ut suscipit massa consequat. dictum
×
×

Panier

CIDEFE