Finances

« La Caisse des dépôts et consignations ne doit pas devenir une entreprise financière ordinaire »

Une cinquantaine d’élus, parmi lesquels des députés et sénateurs communistes, de syndicalistes, d’économistes et de membres de réseaux associatifs s’élèvent dans une tribune au « Monde » contre la banalisation du statut et de la gouvernance de la Caisse de Dépôt et Consignation.

 La loi Pacte (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), votée en première lecture à l’Assemblée nationale et au Sénat le 12 février, dont l’un des objectifs est de « replacer les entreprises au centre de la société », est une des pièces maîtresses de la politique « pro-business » du gouvernement d’Emmanuel Macron. Outre des mesures censées « libérer les entreprises », telles que le relèvement de certains seuils sociaux, et la privatisation d’Aéroports de Paris, Engie et la Française des jeux, la loi Pacte banalise le statut et la gouvernance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), pour en faire une entreprise financière ordinaire, dénonce ce collectif.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
diam ut consequat. massa ut Curabitur risus.