Enfance/Petite Enfance

La baisse de la démographie fait fondre les effectifs des écoles maternelles

La direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance de l’Éducation nationale vient de publier les statistiques des effectifs scolaires à la rentrée 2020. Le constat est sans appel : le nombre d’enfants scolarisés dans le premier degré diminue. Une tendance particulièrement accentuée chez les plus petits.

Les prévisions l’annonçaient clairement. Les faits le confirment nettement. Les effectifs des écoles primaires accusent une baisse marquée à la rentrée 2020, d’après les dernières données publiées par la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) du ministère de l’Éducation nationale.
Selon ces statistiques, 6,617 millions d’élèves ont été accueillis dans les 49.965 écoles publiques et privées du premier degré cette année. Ce sont 86.900 élèves qui manquent à l’appel par rapport à septembre 2019. Une chute de 1,3% que la Depp explique par les « évolutions démographiques ». Le nombre de naissances étant passé de 832.800 en 2010 à 753.000 en 2018.
Sans surprise, la courbe des naissances récentes fait fondre en premier lieu les effectifs des plus petites classes. Les classes maternelles perdent ainsi 66.500 élèves (-2,7%), contre 22.500 dans l’élémentaire (-0,5%). Un paradoxe apparaît : alors que l’instruction est devenue obligatoire dès l’âge de trois ans il y a un an, les taux de scolarisation des enfants âgés de trois et quatre ans diminuent. Tandis que celui des enfants de deux ans s’écroule : -13.9%…

Lire la suite sur Localtis

Laisser un commentaire

Fermer le menu
eget Lorem ut ut et, vel,
×
×

Panier

CIDEFE