Logement

[Juridique] Encadrement des loyers : des amendes jusqu’à 15 000 euros pour les bailleurs ne respectant pas les règles

L’article 140 de la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique prévoit un dispositif expérimental d’encadrement du niveau des loyers à l’initiative des établissements publics de coopération intercommunale compétents en matière d’habitat pour les territoires les plus marqués par les difficultés d’accès au logement remplissant les conditions d’éligibilité au dispositif.

Dans ces territoires, dont le périmètre est délimité par décret, le préfet fixe chaque année par arrêté des loyers de référence. Le loyer du logement mis en location ne peut alors excéder le loyer de référence, majoré de 20 %. Lorsque le bailleur ne respecte pas ces règles pour la fixation du loyer du logement, le préfet peut prononcer à son encontre une amende après mise en demeure de mettre en conformité le contrat de location restée infructueuse. Cette amende peut s’élever à 5.000 euros pour une personne physique, et 15.000 euros pour personne morale.

Le Décret n° 2019-437 du 13 mai 2019 (publié le 14 mai) a pour objet d’actualiser les textes faisant référence au dispositif d’encadrement du niveau des loyers qui figurait dans la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986, devenu expérimental avec la loi du 23 novembre 2018 précitée.

Il ajoute par ailleurs des dispositions nécessaires au recouvrement des amendes administratives sanctionnant le non-respect du dispositif expérimental mais également des dispositifs d’autorisation préalable et de déclaration de mise en location, prévus aux articles L. 634-5 et L. 635-7 du code de la construction et de l’habitation, et du dispositif fixant la liste des pièces justificatives exigibles par le bailleur du candidat locataire ou de sa caution, prévu à l’article 22-2 de la loi du 6 juillet 1989 précitée.

Pour rappel : L’encadrement des loyers autorisé à Paris depuis le 12 avril

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
CIDEFE
nec ante. felis Praesent facilisis Praesent massa tempus Lorem leo.