Vigipirate

Guide « Vigilance attentats : les bons réflexes » à destination des maires et des président·e·s d’intercommunalités

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé, jeudi 29 octobre dans la foulée de l’attentat, causant la mort de trois personnes au sein de la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice, avoir porté le plan Vigipirate au niveau « Urgence attentat ». Il s’agit du troisième et plus élevé niveau de ce plan.
Ce troisième niveau d’alerte, explique un document du gouvernement, « peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise ».

Au sommaire :

  • Comment se préparer
  • Comment réagir
  • Comment préparer un rassemblement de personnes sur la voie publique

Télécharger le document

Laisser un commentaire

Fermer le menu
non quis Aenean libero. odio in eleifend ipsum commodo
×
×

Panier

CIDEFE